lundi 7 décembre 2009

Les Nourritures Terrestres. André Gide.

*Ou ma Bible*


"Nathanaël, je t'enseignerai la ferveur. Une existence pathétique, Nathanaël, plutôt que la tranquillité. Je ne souhaite pas d'autre repos que celui du sommeil de la mort. 
J'ai peur que tout désir, toute énergie que je n'aurais pas satisfaits durant ma vie, pour leur survie ne me tourmentent. J'espère, après avoir exprimé sur cette terre tout ce qui attendait en moi, satisfait, mourir complètement désespéré. " 









Base.

"La plaine tremble de chaleur, Nathanaël, que toute émotion sache te devenir une ivresse. Si ce que tu manges ne te grise pas, c'est que tu n'avais pas assez faim..."

Les Nourritures Terrestres est un livre de vie.
Pour une vie remplie, bue, sentie, vécue, aimée...
André Gide nous apprend, à travers ce livre, à nous "nourrir" de chaque élément de cette vie, de chaque petit plaisir.
De faire de chaque chose ce plaisir.
Mais  il ne s'agit pas ici d'un manuel.
Seulement les paroles d'un père à son enfant.
Ou peut-être celle d'un homme à son prochain.
Partager ses erreurs pour que son auditeur ne perde pas son temps....

Quoique pour André Gide, perdre son temps est quelque chose qui touche au sublime.
Se perdre dans les méandres de la pensée, de la vie, de la mélancolie, ou du bonheur.
Chaque égarement est bon.
Accompagné par la Nature.
Mère présente, à chaque instant...
Pour nous.
Pour lui.


"Il ne me suffit pas de lire que les sables des plages sont doux ; je veux que mes pieds nus le sentent... Toute connaissance que n'a pas précédée une sensation m'est inutile."

Il est compliqué d'écrire sur ce livre, tant il est complet, et personnel.
Chacun y trouve ce qu'il veut bien y trouver et, peut-être, ce qu'il cherche...
Dialogue sans complexe avec A.Gide.

Ce livre a été écrit en 1897, mais cette longue prose reste d'actualité.
En cette période de recherche de vérités...

Il est l'un de ces livres que vous pouvez garder sur votre table de nuit, ou, plus que tout, dans votre sac de voyage.
Et lorsque les sables doux ou la neige fondante vous chatouilleront les pieds, André Gide vous fera apprécier le moment, un peu plus encore...
Il vous fera prendre le temps.
La conscience.
Du moment.
De l'unique...

Vous le comprendrez un peu plus alors.
Et l'appréciez différemment...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...