lundi 24 mai 2010

Extras. Quatrième et dernier tome de la série Uglies.

Une série littéraire terminée....
Et me voilà toujours un peu triste de quitter une héroïne, un monde, des péripéties, auxquels je m'étais attachée.
J'ai suivi les questionnements de Tally, les ai compris, ou non.
J'ai aimé son envie de vivre, irrépressible.
J'ai compris son combat.
J'ai détesté certains de ses actes.
...
Et en fermant ce dernier tome, aujourd'hui, j'ai comme l'impression qu'elle continue à vivre, à surveiller ce monde dont elle se sent responsable, et à évoluer, encore et toujours.
Voilà à quoi servait Extras, me semble t-il...
Parce que l'on pouvait effectivement se questionner sur l'utilité de ce quatrième tome alors que nous avions une fin digne de ce nom dans Spécials.
Mais non, il est utile, et presque primordial... Parce que nous savons désormais que Tally vit, et plus qu'une fin, Extras nous donne une continuité... Une immortalité.

...
Alors, nous nous demandons évidemment où nous sommes tombés, au début, en suivant Aya, notre nouveau personnage principal dans ce nouveau monde semé de gens "intelligents". Nous doutons de revoir Tally, qui semble désormais bien loin.
Et nous sommes, en fait, dans une situation identique à celle que nous avons découvert dans les premières lignes d'Uglies...
Un nouveau monde.
De nouvelles modes...
De nouvelles technologies...
Et de nouveaux rêves.
...
Et puis l'histoire s'installe.
Nous prend.
Et nous ramène Tally.
Une Tally qui agit comme un régulateur...
Comme pour retomber sur Terre, et retrouver nos valeurs... Les vraies.
...
Voilà, Extras est un très bon dernier tome sur ces plans-là.
Il nous permet de comprendre qu'un monde tourne, que ses changements ne sont pas une fin, qu'ils engendrent seulement une nouvelle rotation.
Scott Westerfeld a, semble t-il, mis un point d'honneur dans ses romans, à montrer que les choses ne sont pas manichéennes,  il n'y a pas le bon d'un côté, et le mauvais de l'autre. Il semblait donc important que son histoire ne finisse pas sur une fin que l'on pourrait trouver belle, finale et catégorique.
Non, au lieu de cela, nous avons une fin évasive, qui n'en est presque pas une.
...
Voilà, je ferme Extras, et laisse Tally, Aya, Shay, David et tous les autres continuer leur vie.
Je vais continuer la mienne moi aussi...
Plus tout à fait la même, grâce à Scott Westerfeld.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...