mercredi 12 mai 2010

Uglies, un Beau livre !!


Voilà un livre étonnant, percutant, hyper-réaliste dans son côté dystopique.

Au commencement, j'étais à la recherche d'un livre (pour changer, me direz-vous!). Après la lecture des tomes de la série House of Night, j'avais un petite envie de changement, pour ne pas finir par trouver les vampires ennuyeux ! (ils sont partout ces temps ci !)
Me voilà donc en librairie.
Et, par un choix éliminatoire, Uglies me tombe entre les mains.
J'avais lu quelques bonnes critiques sur internet, mais restais pourtant sceptique quant au thème de ce livre.
"Dans le monde de l'extrême beauté, les gens normaux sont en danger"...
Hum...
Je me rends compte aujourd'hui que mon scepticisme provenait surement du fait que Uglies ne ressemble à aucun autre livre... Dur dur de se faire un pré-avis donc.
Alors j'ai tenté.
Et j'ai accroché.

"Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser...
Mais la veille de son anniversaire, Tally se une nouvelle amis qui l'entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'Etat : une manipulation.
Que va t-elle choisir? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection?"

Comme on le comprend dans la quatrième de couverture, Tally est notre "héroine".
Lorsqu'on la rencontre pour la toute première fois, elle n'attend qu'une seule chose : l'Opération.
Cette opération est un "passage obligatoire" sur la route de la beauté.
"Ou peut-être qu'après l'Opération_après qu'on vous a écrasé et allongé les os pour leur donner la bonne forme, raclé le visage et arraché toute la peau, et collé des pommettes en plastique pour vous donner exactement la même tête qu'a n'importe qui_, peut-être qu'après avoir subi tout ça, vous n'êtes plus très intéressant."
Et dans ce monde là, être Pretties (beau, en anglais), c'est grandir, être heureux, et réussir...
C'est aussi être comme tout le monde : avec un visage symétrique, de grands yeux, des lèvres pulpeuses, un corps ni trop gros, ni trop grand, ni trop petit, ni trop maigre...
Bref, c'est être dans la norme.
Voilà le premier grand thème de ce livre.
Qu'est ce qu'être différent ? Etre comme tout le monde n'est-il pas rassurant ? Doit-on suivre un chemin tout tracé ?Notre monde contemporain n'est-il pas en train de glisser vers quelque chose comme ça?
Parce que Tally vit sur la même planète que nous, la Terre, mais quelques 300 ans plus tard...
Et c'est finalement cela qui m'a le plus heurté, dans ce livre : nous y sommes présents. (et appelés les "Rouillés")
Tally vit dans un monde où notre civilisation a disparu et où tous nos immeubles, maisons, champs... ne sont plus que ruines, sur lesquelles les professeurs emmènent les élèves pour leur montrer notre bêtise...
"Elle se souvint que les Rouillés  n'utilisaient pas de piliers magnétiques ; leur immeubles étaient tous cubiques, massifs et grossiers, et avaient besoin d'un squelette en acier pour tenir debout (...)
Lors des visites scolaires, les professeurs présentaient toujours les Rouillés sous un jour ridicule. Ainsi avait-on peine à croire que des gens aient pu vivre de cette manière, couper des arbres pour libérer l'espace, brûler du pétrole pour se chauffer et s'éclairer, et embraser l'atmosphère avec leurs armes"

Nous sortons de ces lignes emplis de réflexions sur notre univers... Sur nos préoccupations.
Et je trouve très, très bien que ces questionnements soient présents, là, dans un roman jeunesse.

Uglies, c'est ça.  Un roman fantastique/futuriste empli de bon sens...
A croire, même, que Scott Westerfeld serait allé faire un tour dans notre avenir avant d'écrire ces pages.


A noter que Uglies est le premier tome d'une série de 4 romans (Uglies, Pretties, Spécials, Extras) et d'un tome d'informations sur le monde de Tally etc (Secrets).
J'attaque, aujourd'hui, le tome 2. ("Dans le monde de l'extrême beauté, la perfection ne protège plus").
Un petit résumé suivra très probablement.
En attendant, n'hésitez pas à partir dans le futur de Scott Westerfeld, vous ne serez pas déçus du voyage!




                                                                                        Rose

5 commentaires:

  1. j'ai lu toute la collection et pour te dire beaucoup de vérités si cachent pour celui qui sait lire. c'est une très belle histoire. mais cela reste utopique en attendant rêvons ^^

    RépondreSupprimer
  2. Oui, une superbe histoire. J'ai dévoré les 4 tomes d'un coup.
    Je pense les relire, un jour... Peut-être.
    Merci de ton passage ici ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je dévore et j'adore cette histoire. Je ne lis pas cela, mais là coup de coeur :)

    RépondreSupprimer
  4. Oui, de petites merveilles se cachent dans tous les styles de livres ;)
    N'hésite pas à regarder dans l'onglet "dystopies", si tu veux lire des livres du même genre ;)

    RépondreSupprimer
  5. qui peut me faire un resumer de se livre merci???

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...