dimanche 4 juillet 2010

Fièvre Noire.

Après avoir passé de petits moments (et quels moments !!) aux côtés de Kim Harrison dans les quatre premières aventures de Rachel Morgan, j'ai eu envie d'autre chose...
Envie de changer quelque peu de ton, d'ambiance, d'héroïne, de pays peut-être, tout en restant dans une lecture fantastique ou fantasy...
C'est alors que ce livre s'est imposé à moi : Les Chroniques de MacKayla Lane, dont le premier tome s'intitule Fièvre Noire et écrit par Karen Marie Moning.

 "Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n'essaie de me tuer, c'est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelques temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelies sont moins dangereux que les Unseelies. Ils ne vous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour...le sexe.
Au fait, je m'appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes.
Je suis une sidhe-seer.
La bonne nouvelle : nous sommes nombreux.
La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos."
(Quatrième de couverture. Editions J'ai Lu).





La lecture de ce roman commence assez tranquillement, dans une petite ville de Géorgie, au Sud des Etats-Unis.
Nous faisons alors connaissance de Mac, belle jeune femme de 22 ans, profitant du soleil d'une belle après-midi pour bronzer, paisiblement, et réfléchissant seulement à la façon d'accorder une de ses robes pastels à ses ongles fraîchement vernis...(très très compliquée, comme réflexion, vous en conviendrez ! ^^)
...
Jusqu'à ce que la terrible nouvelle arrive.
La sœur adorée de Mac, partie terminer ses études en Irlande, a été assassiné...
Alors l'histoire commence ici : avec un billet d'avion pour l'Irlande, et un besoin de vengeance à assouvir.
Et c'est Mac qui nous raconte son histoire. Au passé, elle revient sur les événements qu'elle a vécus, sur son entrée dans un nouveau monde dans lequel elle a un rôle à jouer, sur sa transformation, sur ses rencontres incongrues, sur les erreurs qu'elle aurait pu éviter, sur les chemins qu'elle aurait dû suivre, sur les fois où elle s'est retrouvée nue au beau milieu d'une rue de Dublin... (Oui, les faës sont plutôt pervers, dans leur genre!)
Ce style, à la première personne, permet à Karen Marie Moning d'introduire des éléments de suspens au futur, avec des "je me rendrais compte, plus tard, que..." ou autre "je dirais plus tard que...". Ainsi, le récit reste alléchant, et nous donne envie, sans cesse, de tourner le pages.
...
L'écriture est bonne, très bonne. Mélangeant habilement langage parlé, poses de réflexion, et poésie.
Les passages descriptifs sur Dublin nous plongent d'emblée dans ce "frog" propre à l'Irlande et nous déplierions presque un plaid sur nos jambes, pour nous tenir chaud, malgré la lourdeur étouffante de l'été, au dehors.
(Fièvre Noire est, selon moi, de ces livres à lire en hiver, comme les Harry Potter, par exemple. Comme s'ils prenaient une consistance supplémentaire lorsque la neige tombe au dehors, que le vent frais fait claquer les volets, que nous nous blottissons sous une chaude couverture, ne laissant au dehors que nos mains tenant le livre et nos yeux dansant sur les pages noircies...)
Nous nous approcherions alors davantage de Mac, luttant contre la dureté des nuits Irlandaises...
...

Mac est un personnage intéressant et nous suivons son évolution au fil des pages
D'une jeune femme "arc-en-ciel", joyeuse, et assez "nian-nian", nous la voyons mûrir, et devenir une guerrière. Nous découvrons aussi, en même temps qu'elle, un monde qui nous était inconnu : celui des faës.
Un monde extrêmement captivant.
Nous sentons très tôt que l'auteure a pris du temps à façonner une mythologie pleine de finesse. S'appuyant sur quelques éléments de la mythologie Irlandaise,  Karen Marie Moning nous livre des informations précises, des créatures diverses (un glossaire présent à la fin du livre nous aide parfois à nous y retrouver.) et des énigmes prenantes.
...


Enfin, tous les personnages secondaires de ce roman sont mystérieux, et nous ne savons toujours pas, en lisant  la dernière page, à qui nous fier, à qui faire confiance... (ce qui nous réserve, je pense, de grosses surprises pour les tomes suivants.)
J'ai vraiment été agréablement surprise par ce roman., et brûle (fièvre oblige^^) de lire la suite qui, je l'espère, sera à la hauteur.
Trois tomes sont d'ores et déjà sortis en France aux éditions J'ai Lu : Fièvre Noire (DarkFever, dont vous avez la couverture ci-dessus), Fièvre Rouge (BloodFever), et Fièvre Faë (FaëFever), le quatrième tome, non paru en France pour l'instant, se nomme DreamFever et le suivant, ShadowFever sortira en Janvier 2011 aux Etats-Unis...
Vous pouvez retrouver toute l'actualité des Aventures de MacKayla Lane et de Karen Marie Moning sur le site officiel : http://www.karenmoning.com/ .
Et, de mon côté, je vais me replonger dans la bruine et le froid Irlandais, et accompagner Mac dans ses nouvelles aventures...

9 commentaires:

  1. Excellente critique. Mais je pense pas me faire cette série par contre. Et merci pour ton com' sur mon blog ^^

    RépondreSupprimer
  2. Merci, encore ;)
    C'est quoi qui ne te donne pas envie de les lire, ceux-là?? (pure curiosité^^ )

    RépondreSupprimer
  3. Tout bêtement l'histoire qui ne m'attire pas beaucoup. Et peut être que j'ai l'impression que le public visé n'est pas nécessairement celui dont je fait parti.

    RépondreSupprimer
  4. A force d'en entendre parler de façon élogieuse, je me décide à bouger mes fesses pour l'emprunter ! Hop !

    RépondreSupprimer
  5. Oui, j'avais lu un grand nombre d'avis positif aussi !
    C'est un peu ça qui m'a poussé à acheter celui-là et pas un autre ;)
    Bonne lecture rad'

    RépondreSupprimer
  6. Merci !
    Je suis en plein dedans, je regrette déjà de ne pas avoir le 2 sous la main :(

    RépondreSupprimer
  7. Héhé, c'est vrai qu'elle rend assez accro, cette série-là, surtout avec ses personnages secondaires (Barrons!!!)... Tu vas adorer la suite! J'ai fini le troisième et ai hâte d'être en octobre pour le tome 4!
    N'hésites pas à me donner ton avis, lorsque tu auras lu le tome 2 ;)

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup ton avis, je suis en pleine lecture de Fièvre Faë et cela est une torture de le lâcher.

    RépondreSupprimer
  9. Merci Bebere ;)
    Rhalala, tu vas voir, la fin de Fièvre Faë est atroce !!!
    J'espère que tu as le tome suivant à proximité, parce que tu vas en avoir besoin !!
    Bonne lecture en tout cas !
    Bises

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...