mercredi 15 septembre 2010

"Apocalypse Bébé" : frappe-moi, que je rouvre les yeux...


"Valentine disparue... Qui la cherche vraiment ?
Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l'adolescente égarée... Les différents personnages se croisent sans forcément se recontrer, et finissent par composer, sur ton ton tendre et puissant, le portrait d'une époque."









Donnes-moi les mots, les bons, les vrais. Même s'ils sont crus, et parfois laids. Mais donnes-les moi et jettes-les moi à la figure...
Je veux les sentir résonner dans ma carcasse sirupeuse, je veux les voir étouffer dans mon sang épais.
Ces mots, qu'ils soient les tiens, et jamais ceux d'un autre... Ne te force pas à écrire comme un autre, grand littéraire élitiste.
Mais sais écrire, toujours.
...

Amènes-moi des personnages qui ont une âme... Des personnages que je hais mais dans lesquels je me retrouve, parfois.
Et que cela fasse mal, d'ailleurs...
Se haïr soi-même, un instant. Pour avoir osé penser comme un de tiens...
Qu'ils soient mystérieux... Mais salement mystérieux.
Pas mystérieux du genre "il plissa les yeux et sembla partir dans ses pensées"...
Non, pas propres sur eux comme dans un de ces films romantiques.
Non, juste des femmes, des hommes, qui traînent leur corps poisseux dans les rues Parisiennes, ou pires, Barcelonaises...
Et dans lesquels on se reconnaît...
Car nous tous, avons des aigreurs et de la haine.
Comme eux.
Car chacun de nous en a voulu, ne serait-ce qu'une fois, à quelqu'un... Ou à d'autres, de manière général.
Pour de l'attention, de l'argent, de l'amitié, de l'amour... Ou simplement du bonheur.
Fais-moi partir sur une route avec tes personnages, et que la route soit longue, difficile, mais parfois aussi, belle et amoureuse...
Que chaque ligne de route me fasse avancer comme eux.
...
Et mets-nous à la recherche de quelqu'un, que nous découvrirons davantage comme quelque chose : une époque, peut-être...
Fais-nous reprendre conscience du monde dans lequel on vit...
Ne serait-ce qu'un instant.
A travers cette gamine, par exemple.
Oui, celle-là même que nous recherchons.
Cette gamine blasée, et tellement vraie.
Tellement réelle que je me suis demandée l'avoir croisé...
La voyant presque traîner son pas nonchalant des les ruelles sombres de la ville.
En quête d'un rien sidéral.
La voyant écumer les bars, les hommes et les idées.
Suivant ses pas, et d'autres.
Les nôtres aussi.
...
Et puis donne-moi une claque finale pour me réveiller de mon sommeil littéraire...
Mets-moi au sol et fais-moi voir.
Dans quel monde je vis.
Qui je côtoie.
Comment les choses fonctionnent, encore et toujours.
Donne-moi ma Vérité, je n'aurais que faire de la tienne.
Et crache-la sur les pages noircies.
...
Frappe-moi, que je rouvre les yeux...


Merci Despentes, pour ces bleus à l'âme.
Il est parfois bon de sentir la douleur.


Rose.

Cet article a été fait, en parallèle de ce blog, pour un "match" Houellebecq / Despentes organisé par Priceminister. Vous trouverez leur page sur Apocalypse Bébé ici. Merci à eux ;)


4 commentaires:

  1. Sublime critique pour un livre foutrement bon et salement sublime.
    Bientôt tu découvrira mon avis, sur leurs vies. Sur nos vies.

    RépondreSupprimer
  2. merci Cédric ;)
    J'ai vraiment hâte de lire la tienne ;)
    Tout ça me donne envie de me replonger dans l'univers Despentien !!

    RépondreSupprimer
  3. Billet sublime de poésie !
    Pas trop accroché de mon côté sur cet apocalypse Despentien, trop de similitudes avec Baise-moi...
    Merci encore pour ce moment de lecture envoûtant !

    RépondreSupprimer
  4. Merci J.C, il est toujours agréable de voir que notre écriture peut toucher...
    J'avais lu "Baise-moi" il y a maintenant plus de 10 ans, donc je crois que je ne l'avais plus trop en moi... C'est peut-être pour cela que je n'ai pas fait de parallèle avec ce livre-là.
    (mais je crois que je vais le relire d'ici-peu, tu me donnes envie de comparer...)
    Merci d'être passé par ici ;)

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...