jeudi 17 mars 2011

Le cercle Littéraire des amateurs d'épluchures de patates.

De Rose Rousseau à Mary Ann Shaffer & Annie Barrows.

                                                                                                                                   Le 17 Mars 2011.


Chères miss Shaffer et miss Barrows.
Le monde va mal, aujourd'hui. Voilà 67 ans, nous étions en guerre, et Juliet voyait son appartement bombardé, éparpillant ses livres adorés dans l'air londonien.
Aujourd'hui, ce n'est pas une guerre qui nous guette, mais c'est peut-être pire.
L'Homme se bat contre les machines qu'il a mis au point il y a presque trente ans.
Elles sont incontrôlables...
De l'autre côté de la planète, un tyran fou bombarde sa population... Voilà qui rappellerait de mauvais souvenirs à nôtre Juliet. Elle qui a tant haït, de tous ses pores, la Guerre qu'elle a vécu.
La Terre va mal.
L'Homme va mal...
Mais je ne vous parlerai pas du monde, aujourd'hui, dans cette lettre.
Je préfère aborder des sujets plus gaies.
Comme la lecture.
Et votre Livre.
...
Comment avez-vous fait? Comment avez-vous écris ce livre? Avec quelles âmes?
...
Parce que j'ai aimé cette île, tendrement, alors que jamais je n'y ai posé un pied.
J'ai compris ses habitants, ai ressenti leur amour pour ce bout de terre trônant au milieu d'une Mer parfois déchaînée, alors que jamais, je n'ai pu les rencontrer.
J'ai senti les vents souffler dans mes cheveux.
J'ai senti le sable et les galets sous mes pieds nus.
J'ai entendu l'orage gronder, au loin. Et j'ai vu les habitants rentrer leur linge, courir en tous sens et finir par fermer la porte, regardant alors par les fenêtres le monde se déchainer, au dehors.
J'ai ressenti l'après-guerre...
Se reconstruire, lentement.
Recommencer à prendre soin de cette terre qu'ils chérissent tant.
Parler, de nouveau, si ils le peuvent.
Ecrire, pour d'autres.
Retrouver des fragments de cette Histoire si troublante.
Voir revenir certains.
Maigres.
Perdus.
Et dont le regard n'est plus qu'un puits noir sans fond...
Ne pas en voir revenir d'autres.
Et ne jamais savoir, vraiment, ce qu'ils sont devenus.
Ou préférer ne pas savoir.
Oui, cet arrière-plan est toujours là... Silencieux et criant à la fois.
...
Comment avez-vous fait? Comment avez-vous écris ce livre? Avec quelles âmes?
Parce que j'ai connu Juliet, sans l'avoir jamais rencontrée.
J'ai discuté avec elle, parfois vivement, sans jamais avoir entendu le son de sa voix.
Mais je connais le son de sa voix.
Je connais son cœur.
Je le comprends.
Je lui ai parfois donné une épaule, alors qu'elle voyait ses livres partir en fumée.
Elle m'a parfois donné la sienne, par certains tristes soirs.
Je sais que Juliet est une amie en or.
Qui prend soin des autres.
Et qui a du caractère, c'est certain !
De l'humour, aussi.
...
Je connais Juliet.
...
Comment avez-vous fait? Comment avez-vous écris ce livre? Avec quelles âmes?
Est-ce que Elizabeth était à vos côtés?
Absente.
Et omniprésente à la fois.
Centre de toutes choses.
Au commencement.
Et à la fin.
Toujours.
Que tous connaissent.
Sans jamais l'avoir rencontrée.
Que tous comprennent.
A travers cette petite fille.
...
Oui, Elizabeth devait être à vos côtés !
C'est certain !
Penchée sur vos épaules.

Je sais comment vous avez fait cela !
Je sais comment vous avez écris ce livre !
...
Avec amour, j'en suis sûre !

Ai-je raison, dites-le moi?
J'aimerai également connaître vos travaux de recherches?
Juliet, Sidney, Sophie, Dawsey, Elizabeth et tous les autres ont-ils existé?
Oui, j'en suis sûre.
Car ils existent encore en moi !
 Et Guernesey?
La nevette postale existe t-elle encore?
Parce que j'envisage d'y aller très bientôt.
Pour sentir encore une fois ces vents dans mes cheveux.
Et pour m'imprégner un peu plus.
Y allez-vous encore?
...

Dites m'en plus.

Bien à vous.

Une lectrice.
Rose

ps : vous trouverez, ici, les autres avis sur votre livre qui, a tant été chéri : Mam'zelle Bulle, Jana, Lenelaï, Azilys (qui, elle, a écrit une lettre à ses lecteurs ! Les grands esprits se rencontrent^^), Yogi etc.






*Les Infos :*
Le Livre sur 10/18 Editions.
Le site de l'Auteur Annie Barrows

18 commentaires:

  1. ton billet me file des frissons ...
    pas de commentaire à rajouter, tu as tout dit...

    Quelle poésie, merci...
    Biz

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique billet ! Clap clap !
    Tu sais que Mme Shaffer est décédée et que c'est sa nièce, Mme Barrows qui a reprit la suite et fin ?

    RépondreSupprimer
  3. merci ma belle. Je file voir le tien, dont je n'ai vu que le début lorsque je t'ai mis en lien.

    RépondreSupprimer
  4. Merci !
    Oui, je sais Cess... J'ai hésité à ne mettre que le nom de la nièce ou a sous-entendre cette info dans mon billet et puis finalement j'ai décidé de laisser comme ça... Les mots transcendent le temps et l'espace alors, d'une manière ou d'une autre... ;)

    RépondreSupprimer
  5. Très bien pensé d'avoir fait une lettre :D

    Je suis un peu plus mitigé que toi par rapport au livre mais c'est tout de même une belle chronique :D

    RépondreSupprimer
  6. Je ne suis pas la seule à y avoir pensé, apparemment ;) (cf chronique de Azilys!)
    J'ai effectivement vu que tu n'avais pas un avis aussi enthousiasme.
    Pour moi, même si j'ai noté quelques défauts, au cours de ma lecture, ils ne l'ont en rien altérée... C'est pour ça que je n'en ai pas parlé!
    Merci d'être passé par là !

    RépondreSupprimer
  7. Très belle chronique ! Même si j'avoue que j'ai été nettement moins emballée que toi...

    RépondreSupprimer
  8. Merci !
    Je vais aller voir ton avis de ce pas ^^

    RépondreSupprimer
  9. Wahou! Lire ton avis m'a donné des frissons et m'a fait retrouvé ce qui m'avait tant plus dans ce roman! Bravo Rose!

    RépondreSupprimer
  10. Merci beaucoup Mamzelle, ça me touche beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  11. Ton avis est tout simplement sublime. Tu as mit des mots sur tout ce que j'ai ressenti pour cette île et ces personnages alors merci pour cette tres belle lettre

    RépondreSupprimer
  12. Avec plaisir Nane42, ravie d'avoir pu te replonger un peu plus dans cette ambiance si chère au livre !

    RépondreSupprimer
  13. Des frissons pour moi aussi, quel beau billet ! Tu m'as replongée dans l'ambiance du livre ! Car même si comme toi, j'ai noté quelques maladresses, ça ne m'a pas empêché de passer un bon moment ! :)

    RépondreSupprimer
  14. J'aime beaucoup beaucoup ton billet Rose!
    J'ai eu l'impression de me replonger dans cette lecture (qui commence à dater pourtant) et d'y retrouver tout ce que j'avais chéri...
    Merci.

    J'aime ce livre d'amour!!! ^^

    RépondreSupprimer
  15. Ho, merci Melle !! Ca me touche beaucoup !!

    RépondreSupprimer
  16. Je suis totalement sous le charme de ce livre ! Il est touchant, poignant et le ton terriblement juste...
    Je trouve que c'est un livre qui s'intéresse beaucoup au genre humain : un véritable coup de cœur !

    RépondreSupprimer
  17. Ha !! Vraiment ravie que, toi aussi, tu ais passé un excellent moment grâce à ce cercle d'amateurs d'épluchures de patate !
    Je suis d'accord avec toi, c'est l'humain qui est au centre de ce récit. L'humain et ses envies, ses peurs, ses angoisses, ses espoirs...
    Merci de ton passage par ici, Luna !!

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...