samedi 15 février 2014

La Peur du Sage.

*Ou trois semaines dans la voix de Kvothe, savourant ses chroniques et caressant ses silences...*

"J'ai libéré des princesses. J'ai incendié la ville de Trebon. J'ai suivi des pistes au clair de lune que personne n'ose évoquer durant le jour. J'ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
Mon nom est Kvothe.
Vous avez dû entendre parler de moi. Dès l'enfance, Kvothe a connu un destin d'exception. Mais même aux heures les plus sombres, jamais il n'a cessé de chercher les réponses. De se révéler au monde à travers le chant de la magie. Aujourd'hui, il est à l'orée du chemin terrible et fabuleux qui fera de lui un héros... Quel est le prix à payer lorsqu'on devient une légende de son vivant ?"

Editions Bragelonne. (Volume découpée en deux tomes pour la version française.)





J'ai découvert Kvothe il y a plus de deux ans, dans Le Nom du Vent ; je l'avais laissé me conter son enfance tantôt douce tantôt abasourdissante ; j'avais découvert avec lui une université recelant mille mystères ; j'avais aimé ses amis, compris ses révoltes, parfois haï son arrogance ; mais toujours et à chaque page, avais été attaché à ce personnage haut en couleurs et avais suivi, avec passion, son histoire hors du commun...
C'est donc avec plaisir, mais aussi une certaine appréhension, que j'ai replongé dans les tréfonds de l'esprit de Kvothe, pendant près de 1200 pages.


Et quel régal cela a t-il été de, chaque soir, retrouver les terres mystérieuses du monde crée par Patrick Rothfuss, d'écouter les chansons incroyables d'un Edema Ruh, de continuer à étudier à l'Université, puis de partir sur les routes du monde...
"Tous les hommes sont égaux devant le voyage. C'est un grand professeur, aussi amer qu'une potion et plus cruel qu'un miroir. Une longue route t'en apprendra davantage sur ton compte que cent ans d'examen de conscience."

Qu'il fut doux, aussi, de suivre l'évolution de Kvothe, d'être témoin d'une arrogance en transformation, de voir un soupçon d'humilité poindre son nez, et une sensibilité être assumée...
"Mes nouveaux appartements étaient si agréables qu'il m'a fallu presque une journée pour me rendre compte à quel point je les détestais. Une fois de plus, il faut penser en termes de chaussures. Vous ne voulez pas la paire la plus grande mais celle qui vous va. Que les chaussures soient trop grandes, et vos pieds seront irrités et se couvriront d'ampoules."

Quel plaisir, aussi, d'accéder à une autre période de la vie de Kvothe, celle remplie des joies et déceptions amoureuses, des premières expériences de l'Autre, de ce fabuleux "entre-temps" appelé adolescence.
"Ce n'étaient que les délicates prémices de l'amour, un souffle si léger que Fela n'a peut-être même pas senti sa caresse au passage. L'événement n'a rien eu de spectaculaire. Pas d'éclair dans le ciel suivi d'un fracas assourdissant. C'était plutôt comme quand un silex frappe une lame de métal : l'étincelle produite est presque trop fugace pour attirer l’œil mais vous savez pourtant qu'elle est là, où vous ne pouvez pas la voir, prête à être attisée. "

Quel agréable tranquillité de renouer avec les mots de Patrick Rothfuss, poétiques et toujours emplis d'une certaine vérité...
"...il existe deux sortes de secrets. Il y a les secrets des lèvres et les secrets du coeur. La plupart appartiennent à la première catégorie. Les ragots que l'on échange et les petits scandales évoqués à voix basse, ce sont des secrets qui rêvent d'être lâchés dans le monde. Un secret des lèvres, c'est un peu comme un caillou dans la chaussure : au début, on n'y prête guère attention, puis il devient irritant et finit par devenir intolérable. Au fil du temps, les secrets de ce genre se dilatent, enflent jusqu'à se bousculer sur vos lèvres. Ils luttent pour se libérer. Les secrets du cœur sont d'une autre nature. Ils sont d'ordre personnel et douloureux et nous ne voulons rien tant que les dissimuler aux yeux du monde. Ceux-là demeurent tout au fond de nos cœurs et plus le temps passe, plus ils se font lourds. Teccan prétend qu'il vaut mieux avoir du poison plein la bouche qu'un secret dans le cœur. Le premier imbécile venu est capable de cracher alors que nous ne pouvons qu'amasser ces douloureux trésors. Chaque jour, nous les refoulons plus profondément encore. Là, ils croupissent et suppurent, chaque jour plus pesants. Avec le temps, ils ne peuvent que faire éclater le cœur qui les retient."

Et bien-sur, qu'il fut bon de rire, encore, aux blagues et maladresses de Kvothe, de partager l'humour de l'auteur sur ce monde inventé mais pourtant si réel, et de reprendre son souffle dans ces moments de douceur...
"Vous les barbares... a t-elle fait en s'essuyant les yeux. j'avais oublié comme vous pouviez être arriérés. Mon roi poète était pareil. Il lui a fallu très longtemps et beaucoup de mal pour parvenir à découvrir la vérité des choses : il y a une grande différence entre le cœur et le pénis."

Loin d'être une déception, ce deuxième tome sonne comme des retrouvailles.
Avec un ami qui n'aurait jamais quitté notre cœur et qu'on a hâte de retrouver pour converser toute une nuit durant.
Avec des paysages encore encrés dans nos rétines mais que l'on est heureux de revoir, pour rendre plus distinctes les couleurs et plus nets les contours.
Avec un auteur que l'on chéri un peu plus à chaque mot qu'il écrit...

De tendres retrouvailles, oui...
Qui rendent plus douce l'attente des prochains mots... Ceux-là n'ont pas encore de date de sortie...





Infos Pratiques :
-Mon avis sur le tome 1.
-Le site de l'auteur



4 commentaires:

  1. Ah happy que la suite soit aussi bien que le premier ! :)
    Le premier est toujours noté ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout aussi bien que le premier, avec un personnage qui mûrit. Coup de coeur bis ;)

      Supprimer
  2. Il est génial hein! J'ai eu un peu peur au milieu mais finalement, j'ai adoré. J'attends le tome 3 avec impatience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii c'était un vrai régal!!! J'ai eu un moment de doute comme toi : j'avais peur que certains episodes ne durent trop longtemps (comme son entraînement) mais finalement ça s'enchaîne dans un rythme parfait!!
      Et oui... Je me languis du 3ème (et dernier?) tome... Mais j'ai bien peur qu'on doive attendre plusieurs années avant ça !!

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...